Les accessoires : Kit de survie en territoire BDSM

Lorsqu’on rejoint le milieu on commence rapidement à s’équiper d’accessoires en tous genres. On explore les pratiques et on aime être prêt à affronter toutes les situations. Dans cet article, nous passons en revue les objets indispensables à mettre dans son sac avant de partir en soirée.

Les indispensables

Les accessoires qu’on veut toujours avoir avec soi et qu’on utilise en toutes circonstances.

Bracelets

  • Un bandeau : que ce soit avec un foulard, un Tenugis japonais, ou un masque de cuir, il est toujours bien d’avoir de quoi recouvrir les yeux de son partenaire. La privation des sens et surtout de la vue est une composante importante de la mise en condition de la personne soumise.
  • Un collier / des poignées de cuir  : Utilisés pour le protocole et pour restreindre les mouvements du soumis. Là encore on peut parler de mise en condition : la pose du collier peut par exemple marquer le début d’une séance.
  • Un bâillon-boule ou « ball gag » : majoritairement utilisé pour les jeux d’humiliation, parfois dans le but de faire taire le soumis, le bâillon boule lui permet tout de même d’émettre certains sons compréhensibles.

Attention avant de proposer le ball gag de vous inquiéter de la sensibilité de votre partenaire au niveau de ses dents et de sa mâchoire.

Pour jouer sur les sensations

Les accessoires qui permettent des jeux « plus doux » mais pas moins intenses.

Bougies

 

  • Une roulette de Wartenberg, au départ un instrument médical utilisé en neurologie pour le diagnostic clinique de certains troubles de la sensibilité. En BDSM on l’utilisera pour jouer sur les sensations.
  • Les pinces à seins : Là encore on cherche à exacerber la sensibilité de son partenaire. Il existe différentes sortes de pinces, plus ou moins puissantes et réglables.

Nota Bene N°1 : on doit pincer l’aréole du sein et non le téton lui même. 

Nota Bene N°2 : la sensation ressentie est plus forte quant on enlève les pinces, surtout si on les a laissé en place un long moment.

Nota Bene N°3 : les pinces à seins peuvent également s’utiliser sur d’autres parties du corps (les lèvres, les testicules, la langue …).

  • Un Violet Wand : des jouets de stimulation électrique utilisés par l’application sur le corps d’un faible courant à haute tension et à haute fréquence. 

Les jouets d’impact

Les accessoires pour caresser, frapper et dominer.

 Femdom

  • La cravache :La cravache sert à punir le soumis ou la soumise dans un cas éventuel de désobéissance mais elle est surtout utilisée en tant que symbole de domination durant les activités sado-masochistes.
  • Le Martinet : un fouet court constitué d’un nombre important de lanières. En cuir, en daim ou en caoutchouc, il sert à caresser aussi bien qu’ à fouetter votre partenaire. Commencez doucement, prenez votre temps. Dans tous les cas évitez les reins.
  • Le Paddle :Dans les écoles de certains États des États-Unis d’Amérique, on utilise un instrument également nommé paddle pour administrer une fessée aux élèves indiscipliné(e)s. Les condamné(e)s doivent alors se pencher en avant sur une table ou un bureau.
  • Le Magic Wand : le jouet vibrant par excellence. Il est surpuissant et possède une grosse tête ronde, ce qui permet de jouet sur une partenaire habillée.

Les objets utilitaires :

Toy Box

  • Un sac de transport : indispensable pour transporter jouets et accessoires. Pour les jouets type badine et cravache il est possible d’utiliser un carquois à dessins. En plastique rigide, ces étuis ont une taille modulable. 
  • Des ciseaux Jesco : ce sont des ciseaux de sécurité : ils peuvent découper du tissus, des bandages, de la résine, mais aussi de la corde, du ducktape … Plus « safe » qu’un couteau, il permet de découper sans risque de blesser son modèle. Qui plus est ces ciseaux sont stérilisables à 143°c et ne coûtent que quelques euros.
  • Des lingettes désinfectantes pour les jouets, du gel antibactérien pour ses mains. Pour les jouets on pourra aussi utiliser des préservatifs. Les jouets doivent impérativement être nettoyés et désinfectés avant chaque utilisation.
  • Des gants en latex : parce qu’on ne sait pas toujours où l’on met les doigts …
  • Du Sopalin / des mouchoirs 
  • Une bouteille d’eau pour hydrater votre partenaire après une séance de jeu
  • Une lampe de poche : indispensable pour retrouver ce qu’on cherche en soirée à un moment et à des endroits où il fait très sombre.

 

Les illustrations de cet articles sont tirées de Tumblr There is Pain et Femdom Portraits.

Un commentaire

Laisser un commentaire