Sécurité et shibari : le guide de Clover et le flyer de la Place des Cordes

A guide for rope bottoms and Bondage models

Cliquez sur l’image pour télécharger le guide

On parle souvent dans le BDSM de rapport « Sains, Sûrs, et consensuels ». Le Shibari ne déroge pas à la règle, même si on parlera plus ici de ce que les anglo-saxons appellent RACK (risk aware consensual kink) ou « jeu consensuel dont on est conscient des risques ». Le Shibari est une pratique à risques, c’est pourquoi Clover, la modèle de Dave Rickman (Wykd Dave) à produit un guide traitant de la sécurité dans le bondage japonais.
Alors que le bondage peut-être seulement ludique, le shibari demande connaissances et pratique. Il est fortement recommandé de prendre des cours pour apprécier réellement ce type de bondage. Les tutoriaux vidéos ont leur intérêt et nous reparlerons certainement des cours en ligne de Bruce Esinem et de Nina Russ, mais rien ne remplacera les cours « IRL » prodigués par un enseignant de qualité qui corrigera votre tension, le placement d’un noeud, le sens d’une friction, et vous donnera les bases de ce qui peut ou ne doit pas être fait.

La Place des cordes propose également un flyer évoquant les risques d’endommagement des nerfs. C’est le risque majeur du Shibari : on se doute bien qu’on peut étrangler quelqu’un avec une corde. On s’imagine facilement que les articulations sont des endroits fragiles qu’il faut les protéger, alors que le pied, la cuisse, ou le ventre (sous les côtes flottantes), sont des endroits qu’on peut serrer sans trop de risques. Mais on ne s’attend pas à ce que son partenaire perde l’usage de son bras parce qu’on aura mis trop de pression sur son nerf radiale.

London-Festival-of-the-Art-of-Japanese-Bondage-2012-manolo-remiddi-13

Kinky Clover au London Festival of the Art of Japanese Bondage – 2012

Ces ressources sont donc extremement utiles et il est primordiale d’avoir fait le tour de la sécurité avant de pouvoir pratiquer l’esprit tranquille.

En cas de doute, détachez votre partenaire : vous reprendrez votre séance après une courte pause. Et rappelez vous que chaque personne est unique. Clover, l’auteur du guide indiqué plus haut est une performeuse, capable « d’encaisser » comme peu d’autres modèles. Ce n’est pas le cas de tout le monde, prenez donc soin de votre partenaire et apprenez à le connaître avant de tenter des choses en dehors de votre portée.

Le shibari est une discipline merveilleuse : elle permet de relier deux peronnes l’une à l’autre. Elle permet une connexion presque magique, une conversation muette entre l’attacheur et son modèle. Ne laissez pas un accident gâcher cette magie …

Laisser un commentaire