sunstone : le Webcomics SM de Stjepan Šejić

Sunstone est un web comic de Stjepan Šejić publié sur le site Devient Art à partir de 2011. L’auteur a d’abord produit un nombre limité de dessins de Pinup fetish. Mais d’illustrations en illustrations, ses personnages ont « pris vie » et les deux premiers tomes de cette série sont désormais disponibles sous forme de comics papier en français. (Les 5 premiers sont disponibles en VO). Le premier décrit la rencontre et les premiers émois de deux jeunes femmes dans une relation BDSM. La brune Ally est une dominatrice débutante, la rousse Lisa dont la seule expérience en SM est le « self Bondage » s’épanouira dans leur relation en tant que soumise.

the_day_they_first_met_by_shiniez

Le premier tome raconte une première expérience S/M mais également une première expérience homosexuelle. Le comics fait la part belle aux sentiments des deux jeunes filles. Leurs doutes, leurs peurs et leurs attentes dans cette relation qui débute par écrans interposés et se concrétise plus tard IRL. Le BDSM est mis en scène. L’auteur dessine les rapports de soumission et de domination et les costumes (cuir et latex) et évoquant les pratiques. Stjepan Šejić utilise son support au profit de notre imagination : En dessinant des cordes comme cadre, ou dispose ses cases pour évoquer un corset (image ci-dessous). Le rendu est fort agréable et sert complètement le propos.

Sunstone_Corset

Sunstone n’est pas une BD pornographique mais un ouvrage érotique. Elle nous montre les corps nues de deux jeunes femmes, des positions explicites et des pratiques de dominations. L’auteur ne va pas jusqu’à dessiner les scènes de sévices physique et met surtout l’accent sur les sentiments associés à l’attente, à l’anticipation et au souvenir de ces séances. Dans le deuxième tome, il aborde le quotidien des protagonistes et leur approche du SM par rapport à leur entourage.

silhouettes

La BD est très agréable à lire. L’approche du SM est simple. Elle raconte des situations ordinaires et des préoccupations que tout le monde (ou presque) peut avoir. J’aime beaucoup le partie pris graphique de l’oeuvre et j’ai très envie d’en découvrir plus sur les deux héroïnes !

Les versions anglaises se trouvent facilement en PDF, mais soutenez le travail de l’auteur en achetant la version papier si vous le pouvez.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.