Stimuler la poitrine de son ou de sa partenaire

Il y a de nombreuses façons de jouer avec les tétons, les seins, et la poitrine de votre partenaire (que ce soit un homme ou une femme), grâce par exemple à des pinces de formes et de matières multiples. Mais la pince n’est pas le seul accessoire utilisable pour stimuler la poitrine : Si votre partenaire est réceptif, c’est un terrain de jeu terriblement intéressant. 

Male Breast

Les pinces à tétons

C’est l’accessoire le plus évident quant on pense à jouer avec une poitrine. On en trouve de nombreuses déclinaisons en formes et surtout en puissances. De simples pinces à linges peuvent très bien faire l’affaire. Le but est de jouer sur la sensibilité du mamelon lui même, ou des tétons en enserrant leur base (On ne doit pas pincer directement le téton mais l’aréole du sein). Et n’oubliez pas que les sensations les plus fortes se feront ressentir lorsque vous retirerez les pinces. 

La cire 

Lorsque nous pratiquons les jeux de cire, nous commençons doucement sur des parties du corps qui sont moins sensibles, le dos par exemple (mais tout dépend du sujet : faites des tests et échangez avec votre partenaire !). Une fois passée les premières décharges d’endorphines nous augmentons les stimulations et nous nous permettons d’explorer d’autres zones, plus sensibles, telles que l’intérieur des cuisses ou la poitrine. Il est possible de faire couler de la cire sans risque directement sur les tétons, à conditions d’utiliser des bougies basses températures et d’approcher doucement la zone concernée.

Wax

La cravache

Elle n’est pas réservée qu’à la croupe de votre partenaire. Vous pouvez vous en servir sur ses cuisses, ses bras, son dos et également sur sa poitrine. Ne vous occupez pas immédiatement des seins. Vous pouvez par exemple « viser » la zone charnue qui se trouve juste au dessus (et en dessous de la clavicule). Lorsque vous attaquerez les zones les plus sensibles, assurez vous d’avoir au préalable assez exciter votre partenaire pour que la douleur soit plaisante.

Le martinet 

Un autre accessoire « d’impact » qui permet peut-être plus de nuances que la cravache. Le martinet permet des coups portés avec force mais aussi des coups plus piqués, voir des caresses. (C’est n’est pas l’utilisation à laquelle on pense en premier mais tout à fait exquise).

La main 

Mais les accessoires ne font pas tout. Et ils ajoutent de la distance entre les participants. Utiliser sa main pour pincer, frapper ou claquer permet plus de proximité et de chaleur. A l’image du martinet, ne voyez pas votre main que comme un outil pour faire mal. Rien ne vaut la chaleur d’une caresse sur la zone de peau qu’on a au préalable battu. C’est aussi votre « accessoire » le plus précis et sans doute le plus puissant, aussi bien physiquement que dans l’esprit de votre partenaire. ClothespinLa poitrine, que ce soit celle d’une femme ou celle d’un homme, est une zone intéressante à explorer. Dans tous les cas, il est très important d’être extrêmement prudent avec les seins qui sont des organes très fragiles. Cela dit, ne nous privons pas de jouer avec et de profiter à la fois des possibilités offertes et de l’effet produit. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.