La photo de portrait

Une des questions posées lors du dernier Kinky Lab a été « Quels sont les outils pour imposer une domination psychologique à distance ? » j’ai suggéré l’utilisation d’une simple photo : Une photo de portrait de votre soumis(e) par jour (ou une photo par rendez). Un outil simple et puissant dont il me semble intéressant de parler.

Dans un premier temps il est important de noter que « la photo » n’est pas à réserver aux relations à distance, elle peut être mise en pratique dans toutes les relations d’échange de pouvoir, que votre soumis soit un homme ou une femme. Dans une relation à distance, votre soumis(e) prendra un selfie et vous l’enverra. Dans une relation IRL, vous pourrez prendre vous même une photo en l’accueillant.

Dans le cas d’une relation à distance, la photo quotidienne fait partie du protocole. Elle vous rappel à votre soumis(e), lui impose une tâche pour laquelle vous pourrez soit le féliciter si elle est bien réalisée, soit le rappeler à l’ordre et le punir si elle n’est pas rempli. La photo créée donc un lien entre vous et votre partenaire, c’est un rituel qui nourrit la relation : plaisir partagé de celui ou celle qui veut plaire à son maître ou à sa maîtresse, et plaisir du dominant qui a le plaisir de recevoir l’image de son (sa) soumis(e).

Il est frappant de constater ce qu’on peut voir à travers cette simple photo de portrait : La joie, l’envie la peur, la timidité votre partenaire va apparaître sur cette image. Il est encore plus intéressant de voir l’évolution des sentiments qui peuvent se lire sur ces photos. Si votre relation se développe vous le verrez. Votre soumis(e) va commencer à rayonner, son plaisir et son désir de lira littéralement sur son visage. Dans le sens inverse attendait vous à y voir également ses doutes et ses peurs. Ce qui vous permettra alors d’agir au mieux pour votre intérêt commun.

Il n’est pas interdit d’aller plus loin que la photo de portrait, on peut être beaucoup plus exigeant, en demandant des photos en dessous (ou nu), ou en demandant une vidéo, voir même une vidéo très intime. Mais c’est du regard de l’autre qu’on pourra juger de la santé de sa relation.

 

Laisser un commentaire