[A lire] L’art de se soumettre & l’art de dominer

Dorotty « Dossie » Easton est thérapeute familiale, poète et essayiste, auteure entre autre de « La salope éthique : guide pratique des relations libres sereines ». Janet W.Hardy est également auteure, éditrice (fondatrice Greenery Press, une maison d’édition spécialisée dans le BDSM et le polyamour) et « sex educator ». En 1998 elles écrivent « The Bottoming Book: How to Get Terrible Things Done to You by Wonderful People » (« Le livre de la soumission : comment des gens merveilleux peuvent vous faire des choses terribles »). En 2001 paraît « the new bottoming book » et en 2003 « The new toping book ». Disponible aux éditions Tabou :  « L’art de se soumettre » et « L’art de dominer » sont deux ouvrages de référence en matière de BDSM.

Après s’être présenté les auteures traitent globalement de la question de la soumission et de la domination, en commençant par des considérations générale pour ensuite donner des conseils pratiques et très concrets sur les différents facettes de chaque rôle.

L’art de se soumettre

L'art de se soumettre

Dans l’art de se soumettre les auteures abordent les points suivants :

  • Qu’apporte la soumission ? Est-on réellement dépourvu de pouvoir / est-on réellement totalement passif en tant que soumis ? Quel est en fin de compte la réalité de ce rôle ?
  • La sécurité et à la consensualité
  • Fantasmes et réalité /le réel et le virtuel.
  • Rencontrer des partenaires.
  • L’échange de pouvoir  : où réside notre pouvoir ? Comment obtenir ce que l’on veut en tant que soumis, qu’est ce que cela nous apporte ?
  • Préparer et finir les séances, les récompenses
  • Un gros chapitre est également consacré au scénarios, au scènes, au rôle. On y passe en revue la discipline, la douleur, les jeux de rôle, l’humiliation et le edge play.

L’art de dominer

Dans l’art de dominer elles abordent ces points là  :

  • Quel intérêt pour le dominateur ?
  • Que font les dominateurs ? Où sont les limites ?
  • Les droits et responsabilité du dominant.
  • Comment apprendre à dominer ?
  • Un chapitre sur le consentement, le respect des limites
  • Des conseils pratiques pour commencer à dominer, et d’autres pour parer aux imprévus « Si ça ne se passe pas comme prévu »
  • Le matériel du dominant (voyager avec, l’entretenir …)
  • La domination à plein temps
  • Le côté obscur du BDSM / jouer avec les traumatismes.

Une vue générale, des conseils pratiques

Même si les deux volumes sont indépendants il est plus qu’intéressant de lire les deux ouvrages, qu’on soit dominant ou soumis (même si ils se recoupent sur certains points). « L’art de se soumettre » traite d’ailleurs plus globalement des deux rôles que « l’art de dominer ». Les conseils données sont issues d’années de pratique réelle et les illustrations donnent corps aux idées énoncées sans perdre de vue les limites, la consensualité et la sécurité des pratiques.

Le principal défaut de ces ouvrages est leur format puisqu’il n’existe pas en poche. Il n’en reste pas moins un ouvrage de référence à mettre entre toutes les mains.

Laisser un commentaire