Le carnet : de soumission, de punition, de liaison …

Une relations BDSM, plus que toute autre relation, repose sur la communication entre les protagonistes : dans le cadre des négociations, pour le bon déroulement des séances et ensuite au moment de l’after-care. Elle est indispensable pour débriefer après les séances et échanger sur ce qui s’est passé (ce qui s’est bien déroulé et surtout sur ce qui aurait pu mieux se passer). Et les façons de transmettre de l’information sont nombreuses : Une photo de portrait quotidienne permet par exemple de garder le lien avec l’autre et de prendre la température de la relation. Il existe d’autres outils très simples à mettre en oeuvre dans une relation D/s pour nourrir les échanges. Le carnet en est un.

Carnet à spirales représentant une femme attachée

Un carnet, un blog, un Google drive, tout est possible, tout n’est que prétexte aux échanges. Google drive est un outil de partage puissant puisque vous pourrez y partager en plus des textes, des photos et des cartes. Outil privé, vous pourrez tout de même permettre à un tiers de prendre connaissance de certains documents, voir de les créer et de les annoter à plusieurs. En outre il ne nécessite pas de scanner ou de photographier les pages d’un carnet en papier. Quoi qu’il en soit, utilisez le média qui vous convient le mieux, le plus facile à utiliser pour vous et surtout celui qui vous permettra de vous exprimer avec le plus de facilité.

Mais bien que nous utilisions également les outils informatiques nous aimons particulièrement le côté bel objet d’un carnet physique. C’est un objet personnel, avec une odeur, une texture particulière. Le carnet donne du corps à une relation à distance. Il est plus personnel, permet de voir l’application de la personne qui écrit et de pointer éventuellement les fautes d’orthographe.

couverture d'un carnet représentant une femme attachée sur le ventreConcrètement, outre le fétichisme qu’on peut avoir pour l’objet en lui-même, le carnet a de nombreux usages : 

  • Le Dominant pourra y inscrire les règles à suivre
  • Le Dominant pourra également y indiquer les punitions données
  • Le soumis notera et fera un rapport sur les tâches qu’on lui aura données
  • Il pourra aussi y indiquer son état d’esprit ou tout simplement exprimer son humeur

Le carnet est un outil, un de plus dans la panoplie du « parfait dominant ». Un outil qui permet de garder le contact avec son soumis, d’asseoir sa domination et d’entretenir la relation, surtout si c’est une relation à distance. Un outil qui témoignera de votre histoire et dans lequel vous pourrez même conserver quelques photos (le format des polaroids a changé et correspond maintenant à un petit format).

Laisser un commentaire