Premiers pas dans un donjon

Vous lisez ce blog avec intérêt depuis quelques temps, et aujourd’hui vous êtes prêt. Votre envie de rentrer dans le vif du sujet est plus grande que la peur de vous lancer, et vous avez repéré une soirée à laquelle vous voulez participer. Quelques conseils pour vos premiers pas dans un donjon :

Donjon

Choisissez bien votre soirée

Soirées fétiches, soirées à thème en sauna libertin, soirées privées ou « munch and play », les occasions sont aujourd’hui nombreuses et variées. Pour autant tous ces événements ne se ressemblent pas : Ils sont plus ou moins ouverts au public, plus ou moins libertins (certains sauna réservant certaines soirées au BDSM),  plus ou moins « joueurs ». Renseignez vous au préalable sur ce que vous allez trouver sur place. D’une part pour ne pas être déçu, d’autre part pour être le plus à l’aise possible.

N’y allez pas seul(e)

pour votre première soirée essayez de ne pas être seul(e). Si vous entrez accompagné(e) il vous sera moins difficile de « prendre des risques », sortir de votre zone de confort, aller à la rencontre des autres. Il n’y a pas de danger à aller en soirées BDSM. Mais il est plus difficile d’aborder les gens quand on est isolé.

Dress Code Cuir

Faites des efforts sur le dress code

Il n’y a rien de pire que des gens (souvent des hommes) qui viennent casser l’ambiance en s’habillant en jean et t-shirt, (et pire encore) le sac banane autour de la taille (malheureusement l’anecdote est véridique …). Même si vous ne souhaitez pas pratiquer vous ferez partie du paysage. Et rien n’est plus excluant que quelqu’un qui ne joue pas le jeu et qui ne fait pas un minimum d’effort. Le latex et le cuir coûtent cher, mais les dress codes sont souvent assez ouverts pour que vous n’ayez pas à vous ruiner.

Soyeux respectueux

la politesse n’est pas un luxe, c’est un comportement de base. D’autant plus dans un endroit où des gens s’adonnent à des pratiques intimes. La connaissance et le respect du protocole et des usages est également indispensable : gardez vos distances, ne perturbez pas ceux qui pratiquent par des gestes ou du bruit. N’oubliez pas que les soumis(es) ne le sont qu’à leur maître ou à leur maîtresse. Adressez vous donc à leurs maître(sse)s en priorité. Rappelez vous surtout que ces hommes et ces femmes qui livrent leur intimité le font avant tout pour leur maître ou leur maîtresse, alors laissez de la place au Dom et touchez avec les yeux !

Une femme met une fessée à une autre femme

Soyez acteur

Dans beaucoup de soirée ouvertes à tous les « joueurs », ceux qui pratiquent vraiment sont rares. Beaucoup viennent en spectateurs, pour se rincer l’œil, en espérant peut-être participer à la fête. Je n’ai rien contre les voyeurs, j’en suis un moi même ! Mais vous apprécierez plus la soirée en y prenant une part active et vous serez vous même plus apprécié. Vous voulez vous faire fesser ? Demandez-le. Vous faire attacher ? Vous trouverez sans doute quelqu’un pour le faire. Essayer votre nouveau martinet ? Proposez le. C’est en montrant que vous voulez faire partie de la soirée que vous en ferez partie.

Tous ces conseils peuvent vous paraître évidents : être agréable et actif, poli et respectueux. Faire partie intégrante de la soirée. Mais il n’est jamais facile de sortir de sa zone de confort. Un premier pas est franchi quant on se dit « j’y vais pour voir ». Mais ne prenez pas trop de distance, goûtez et savourez ces moments !

 

 

Laisser un commentaire